Les Hommes et les Maillots de bain…

Confinement bientôt terminé, tu pourras enfin montrer tous ces efforts que tu as fait ces deux derniers mois après avoir découvert ta passion pour les joggings, les courses tous les jours ou encore les visites à tes proches qui se sont soldés par des bières avec des amis que tu n’avais pas vu depuis le lycée (oui, on t’a vu).

Tu attends donc l’été et vite. Nous te proposons alors aujourd’hui d’être le roi de ton salon, si tu n’as pas de piscine ou de plage sous la main, tu pourras toujours te montrer sur Instagram (pose à côté d’un cactus cela te fera oublier que tu n’es pas en stage sur Venice Beach).

En bon prince de Copacabana tu te demandes comment porter le maillot de bain qui ferra chavirer ton voisin du 4ème qui te salut tous les matins avec son maillot, que « Zizou a porté en finale ce fameux soir de 98 ».

Pour apprécier comme il se doit ce qui sera ton meilleur ami cet été, on va te parler un peu histoire puisque cocorico, le maillot de bain comme nous le connaissons aujourd’hui a été démocratisé par l’aristocratie et la bourgeoisie française à la moitié du XIXème siècle lorsque les ancêtres de nos amis du yachting se pavanaient sur les plages normandes (le temps le permettait, quelquefois).

Alors appelé costume de bain, il était encombrant, lourd, disgracieux. Fabriqué dans le même lycra que ta combi de plongé que tu as utilisé une fois pour regarder les poissons à l’île Rousse, il n’a pas tardé à être modifié, allégé et stylisé. Si au début du XXème siècle, porter un costume de bain sans haut, pieds nus, était un outrage aux bonnes mœurs, il fut dans les années 60 un symbole de l’émancipation des femmes.

Mais revenons à Gerard, ton voisin qui a étonnamment le même style que tu avais au Wei. Pour être le plus stylé à Severine, il va falloir appliquer nos conseils aux pieds de la lettre.

Tout d’abord, tu devras choisir un maillot de bain dans une matière agréable, l’eau salée et le sable ne doivent pas irriter ta peau qui n’a pas subi les agressions extérieures depuis bien longtemps. Nous te conseillons alors de choisir du polyester ou de la polyamide qui lui permettront de sécher rapidement et de t’éviter de goutter pendant 15 minutes sur ton transat.

Une fois la matière choisie, tu dois te pencher sur la coupe du maillot. Le plus important, est ce qui va te permettre d’avoir la démarche de Samuel Umtiti et non le flegme de Patrick Chirac.

Le maillot ne doit pas être trop long. Il doit impérativement laisser de l’air à tes genoux, une longueur mi-cuisse est alors conseillée (entre 37,5 et 43,5 cm selon ta taille).

D’ailleurs choisis un maillot avec filet (pour ne pas en perdre une en jouant au volley et surtout t’éviter de nous exposer ton disgracieux caleçon Undiz, tu sais, celui avec les canards roses) car oui, c’est déconseillé en plus de casser ta silhouette. Il s’agit là d’un aveu de négligence et te fera passer pour un peintre (cependant le port du caleçon sous le maillot est obligatoire au Wei, trust me).

Le maillot de bain, bien que très important, ne se porte pas seul hors de l’eau. On va t’accompagner ici pour te créer le meilleur outfit possible et surtout celui qui te ressemble.

La misère est si belle :

La plage c’est ça. Tarik, le confinement t’a permis d’effectuer une lourde introspection et tu t’es rendu compte d’une chose, l’important c’est ce qui est intangible, l’amitié, l’amour, le bonheur. Tel un vrai baroudeur tu décides de vivre une vie de simplicité, comme Tom Hanks dans Seul au monde, tu braveras, les éléments mais ne refuseras pas le confort.

L’essentiel te suffira. L’essentiel ici est donc un maillot bleu mais de qualité, car tu ne laisses rien au hasard. Ce maillot d’un bleu profond, passe-partout, tu le trouveras chez Rubinacci. Cette célèbre maison napolitaine te fera découvrir la dolce vita et tu endosseras ce maillot comme une seconde peau. Ses finitions satinées donneront de l’élégance à ce short de fortune dans les rues de Saint-Trop ou encore au Touquet où l’eau sera trop froide cet été, une fois de plus, pour se baigner.

Pour te sentir libre après la longue et interminable incarcération (de seulement deux mois by the way, alors arrête de jouer les Bruce Willis), tu viendras poser sur ce maillot une chemise (en piqué de coton ou lin), un polo (pitié pas de logos démesurés ou autre curiosité stylistique) ou un t-shirt blanc. Blanc et uniquement blanc car ça fonctionne. Rappelle-toi, tu veux jouer la simplicité. Pour la chemise tu trouveras ton bonheur chez Boggie Milano à 99 €.

Pour le polo ou le t-shirt, tu pourras te rabattre sur les high street Brands qui te proposeront des produits basiques qui feront l’affaire. Fais un tour chez Zara, Massimo Dutti ou encore H&M.

Fier sur ton Vespa, une paire d’espadrilles fera l’affaire, enfilée comme des pantoufles, tu respecteras les règles de la sprezzatura italienne. Pour la couleur, je te fais confiance, évite tout de même le noir pour ne pas le regretter lorsque tes pieds seront au soleil. Toutes claquettes, tongues et autres Birkenstocks sont prohibés, sauf si tu veux avoir le flow de Gérard, ton voisin, toujours lui. Les espadrilles achetées sur le bord de la plage feront l’affaire le temps des vacances. Si non tu peux jeter un oeil du coté de nos amis anglais et opter pour une très belle paire d’espadrilles chez Drake’s 65 €.

Pour protéger tes yeux avec style tu porteras d’incontournables Persol, les original 649 series, tu seras donc le double parfait de Steve McQueen en vacances sur la Riviera. Prix de départ pour les 649 – Original649 Series, 180€.

Oh viens viens viens à Juan-les-Pins :

Tu es nostalgique de notre terre chérie, des apéros à Severine, des before sur la digue ou autres pétanques aux saveurs d’été ? Tu es maintenant un vrai sudiste. Oui te retrouver ailleurs va te foutre le cafard, tu vas tourner, repenser à ces moments de plénitude. Mais comme je te comprends, on ne peut pas se lasser de la Côte. Mais tu es chanceux, nous t’avons trouvé le maillot parfait à porter sans modération. Chez Orlebar Brown, le short de bain Bulldog se pare d’une photo emblématique, œuvre de Slim Aarons. Tu reconnaîtras en fond la baie de Golfe-Juan, le massif de l’Estérel et au premier plan l’Hotel du cap. L’hôtel moderne classique surplombant la piscine perchée sur les falaises, mettant en scène les clients de ce lieu prestigieux te feras oublier que tu es loin de nous mais bien près du cœur. Tu trouveras ce maillot très agréable à porter, joueur de volley-ball, soyez sereins double filet pour un maintien optimal. Ce maillot est disponible sur le site de la marque pour la somme de seulement 3 jours de cours en ligne : 285 €.

Tu pourras facilement l’assortir avec encore une fois des espadrilles, un t-shirt des lunettes de soleil. Mais rendons-le fun, plus élégant. Après tout tu portes un palace sur toi. Une magnifique paire de mocassin en daim clair le mettra en valeur. Pour rester élégant, il est conseillé d’opter pour une paire de Gomino Tod’s en veau velours beige. Le rapport élégance, décontraction est sans égal, tu ne les quitteras plus. Epargne-nous s’il te plait des chaussettes visibles, les chaussettes ballerines feront  parfaitement l’affaire.

MOCASSIN GOMMINO EN CUIR VELOURS, Tod’s, 395 €

Pour le haut du corps, soyons fou, allons sur une marinière. Les rayures fondront sur le paysage magnifique de ton short de bain. 21 rayures bleues, 21 rayures blanches (plus épaisses) et pas une de plus, le code de la marinière instauré au XIXème siècle. La marinière parfaite existe et elle est française. En plus de cela, elle existe chez plusieurs marques dont les emblématiques Armor-lux et Saint-James. Entre 45 € et 49 €, ton bonheur tu trouveras.

Pas de Nikki cette année :

Tu l’auras compris, pas de plage ou d’événement pour cette saison 2020, non pas pour t’empêcher d’être le plus stylé grâce à nos conseils, mais pour la santé de nous tous. Il s’agit là d’un moment pénible à passer mais qu’on se le dise, qui va passer vite. Ces deux longs mois de confinement t’ont surement fait oublier ce qu’était de s’habiller décemment. Tu es perdu, tes seuls repaires temporels étaient le bal des fous, la Nonchalance et le Nikki…

Nous aussi ne t’en fais pas. C’est donc le moment de s’y croire et de faire comme si on y était ! Pour ça il te faudra Le maillot de bain pour être mystérieux, excentrique, intouchable. Tu l’auras compris, ici pas d’autre alternative à l’essentiel, ou plus tôt, l’incontournable producteur Vilebrequin. Cette été est celui de tous les possibles. Éloigne-toi des couleurs classiques. On voit trop de bleu, blanc, rouge (t’as la ref. ?) … N’ai pas peur d’oser de nouvelles couleurs, l’audace est toujours récompensée. Alors cet été tu opteras pour un short Vilebrequin violet, ça fera son effet sur Instagram. Ce violet clair matche parfaitement avec le bleu transparent de la piscine. modèle MOOREA et couleur ORCHIDEE, au prix de 145 €.

Pour être le plus décontracté possible, une fois en ville met ton t-shirt gris le plus oversize possible, il mettra le maillot en avant et la coupe large ne laissera aucune trace de transpiration (pas folle la guêpe). Pour le t-shirt, fouille dans tes placards tu dois bien en avoir un vieux qui traîne quelque part. Si non tu peux trouver chez COS un t-shirt en soie et coton. 55 €. Prends-le une taille au-dessus de celle habituelle, ça donnera du volume à la tenue, en plus de permettre à l’air de circuler. Cette petite brise ne sera pas désagréable sous les 35°C qui t’assommeront à 15h, après un bon gros repas avant la pétanque dans le Larzac. Non, plus sérieusement, le mélange soie coton pour l’été est parfait, il permet une bonne aération du tissu car 100% naturel. La soie va donner un aspect satiné au tissu et donc refléter une partie des rayons du soleil, ce qui fera diminuer la température et sauvera ta peau d’une humidité insupportable et par dessus cela, des traces de transpiration et d’un t-shirt qui colle.

Trêve de mondanité, revenons à notre nonchalance (qui n’aura toujours pas lieu). Aux pieds on te conseillera une fois de plus de bonnes vieilles espadrilles, unies s’il te plait, tu n’ es pas un sapin de Noel. Il ne s’agit pas de compléter la tenue, mais plutôt d’ajouter une pièce qui ne se voit pas trop.  Ici une paire du fameux soulier français dans un bleu profond, passera inaperçu et bouclera ce « beachfit » (oui, je viens d’inventer un mot) casual et moderne. Je t’invite à regarder plus haut pour les marques d’espadrilles.

Nous espérons que l’article vous a plus et que cette sélection vous inspire ! N’hésitez pas à partager à l’article !

Prenez soin de vous et à mardi prochain pour un nouvel article.

La bise Montaigneuse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s