Levis 501 : Bientôt 150 ans d’histoire, récit d’un incontournable.

Quel est le point commun entre Albert Einstein, Marilyn Monroe et Kurt Cobain ? Les trois ont déjà porté un jean Levi’s 501.

En 1873, dans l’Etat de Californie, un marchant bavarois nommé Levi Strauss et un tailleur répondant au nom de Jacob Davis s’empressèrent de déposer un brevet. En effet, Davis proposa à Strauss, l’inventeur du pantalon de travailleur de couleur bleue, de mettre des rivets sur les points d’usure du tissu. Le jean naquit. Les ouvriers de l’époque l’adoptent très vite. Ce pantalon allie résistance et confort, la tenue parfaite pour une dure journée de labeur sous le soleil incessant de Californie.

En 1890, les deux créateurs perdent l’exclusivité du produit. Pour contrecarrer les vastes tentatives d’imitation de leurs concurrents, les deux belligérants utiliseront pour la première fois du denim donnant naissance au 501. Une question reste encore en suspens, pourquoi l’avoir nommé le 501 ? Malheureusement, un incendie ravagea les archives de la société Levi Strauss & Co en 1906, détruisant le secret de l’appellation tout en apportant un aspect mythique au 501. Quelques théories existent, mais la plus plausible proviendrait du numéro du lot de tissu dans lequel fut taillé le premier « 501 ».

Red Tab

Au début du XXè, le 501 fait peau neuve, les designers de la marque ajoute une nouvelle poche à l’arrière. Début 1930, souhaitant rajeunir le 501, le « red tab » s’impose. Il s’agit de la mythique étiquette rouge située à l’arrière des jeans Levi’s. Par la suite, les bretelles s’imposent dans le style américain au début des années 30, le 501 va suivre le mouvement et on retrouve désormais des boutons de bretelles pour habiller ces messiers. Au lendemain de la seconde guerre mondiale, le 501 monte pour la première fois sur les planches d’un défilé de mode à Paris. Deux jumelles le portent. S’en suit une hype dantesque pour le produit, le 501 apparaît pour la première fois sur la couverture de Vogue en 1949. Le 501 débarque dans les cinémas, portée par l’icône Marilyn Monroe dans le film River of No Ruturn. Ce désormais mythique jean devient l’ambassadeur de la marque Levi’s à Hollywood, des stars comme Gary Cooper, James Dean, ou Marlon Brando se l’octroient et permettent au 501 de façonner sa propre légende.

Marylin Monroe

Dans les années 70, le jean devient un véritable accessoire de mode, best-seller depuis des années chez les hommes, les femmes se l’arrachent et le customisent (patch, broderie, jupe, trou…). Le style dépareillé (veste de costume, jean) est né sous l’impulsion de l’artiste Andy Warhol, quel jean portait au quotidien Warhol ? Des 501, bien évidemment. La fulgurante évolution de ce produit se poursuit, grâce aux designers de la marque qui suivent avec attention l’évolution de la mode, de nos mœurs et de nos habitudes de consommation. La marque Levi’s réinvente sans cesse le 501 grâce à de nouveaux coloris et de nouvelles coupes dans le but d’habiller le plus grand nombre sans oublier de faire prospérer le mythe.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s