LE MONDE DE LA MODE A PERDU UNE LEGENDE, UN GENIE, UN VISIONNAIRE

Vous l’avez probablement vu de partout sur les réseaux sociaux : dimanche 28 novembre, le monde de la mode a perdu une légende. Virgil Abloh, directeur artistique du groupe LVMH et créateur d’Off-White, est décédé à l’âge de 41 ans en raison d’un cancer qu’il combattait depuis plusieurs années. Pour lui rendre hommage, Avenue Montaigne revient sur les traces du designer de toute une génération.

https://www.vogue.fr/mode/article/virgil-abloh-deces-hommage-louis-vuitton

Diplômé en architecture et en génie civil, Virgil Abloh est aussi à ses heures perdues basketteur, peintre, DJ : un touche-à-tout. A seulement 22 ans, il devient le bras droit de Kanye West en imaginant la scénographie de ses concerts mais également de ses pochettes de disques et entre ainsi dans l’histoire de la mode. En 2009, il démarre une expérience chez Fendi à Rome. Puis, 4 ans plus tard, à 29 ans, il fonde à Milan sa première marque de vêtement qu’il appelle Off-White ; streetwear et luxueuse à la fois, Virgil Abloh devient l’un des créateur les plus cool et engagé de la décennie. Sa marque est un véritable succès : elle défile à la Fashion Week de Paris tout en collaborant avec Ikea, Nike ou encore Evian. En 2018, Virgil Abloh entre dans la maison Vuitton et succède au styliste Kim Jones. Dans un monde de la mode souvent critiqué pour son manque de diversité, sa nomination est significative.

Nous nous souviendrons tous de Virgil Abloh pour ses guillemets. Que ce soit sur les sneakers issues de sa collaboration avec Nike ou sur la robe de mariée d’Hailey Bieber, il impose avec charisme sa célèbre signature. Selon lui : « On peut utiliser la typographie et les mots pour changer complètement la perception d’un objet, sans rien changer de l’objet. Si je prends un pull pour hommes et que j’inscris « femme » au dos, c’est de l’art. ».

De nombreuses personnalités se sont exprimées sur les réseaux sociaux suite à l’annonce de sa disparition. Avenue Montaigne reprendra avec humilité l’hommage de la mannequin Winnie Harlow :

« RIP à un visionnaire et une icône qui nous a aidés à pousser la culture toujours plus loin, à ouvrir les portes et à casser les barrières, qui a fait sentir à la génération suivante des créatifs que tout était possible »

La Bise Montaigneuse 🤍

Lola Benayoun

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s